Énergie & Environnement

Accueil >

Le début du 20ème siècle est avant tout marqué par une transition d’une ampleur sans précédent dans l’économie moderne : la transition énergétique et l’impact de l’homme sur lui-même via son environnement.

Ces deux drivers fondamentaux de l’économie mondiale, mis sous tensions par la montée des pays émergents, doivent être analysés minutieusement préalablement à l’établissement de toutes stratégies d’actions et de développement.


Énergie

L’énergie est le sous-jacent principal de la croissance économique, par définition même des mots « produit intérieur brut » et « énergie », qui signifient « transformation de matière ».

Sur les trente récessions qu’a connu le monde depuis 1920, 29 se sont déclenchées après un pic des prix du pétrole ; et les ressources énergétiques fossiles sont aujourd’hui en voie de raréfaction. Donc à long terme, l’analyse macroéconomique et géostratégique, dont le BIPE est spécialiste, est intimement liée à la consommation pétrolière et à la transition énergétique.

Le BIPE a développé une expertise particulière dans la prospective énergétique, en dessinant des scénarios différenciés et quantifiés de futurs macro-énergétiques mondiaux.

  • Ces scénarios quantifiés se déclinent en macroéconomie, en prix des énergies, en règlementations gouvernementales, en progrès technologiques
  • Ils peuvent être ajustés pour cadrer les futurs possibles dans de nombreux secteurs : mobilité et marchés automobiles/poids lourds, bâtiments, aéronautique, industrie…

À moyen-terme, le BIPE aide les acteurs des filières énergie en France, notamment les filières renouvelables, à quantifier leur impact en termes de valeur ajoutée, d’emplois, d’émissions de CO2, et d’indépendance énergétique.

Enfin, à court-terme, le BIPE accompagne également ses clients industriels dans leurs arbitrages énergétiques, et dans leurs achats d’énergie grâce à des prévisions de prix fondées sur des modèles économétriques exclusifs.

Le BIPE rassemble ainsi pouvoirs publics et industriels afin de les éclairer sur l’un des paramètres les plus incertains et les plus cruciaux de notre futur.


Environnement




Pour être durable, la croissance ne doit pas être préjudiciable à l’environnement et implique des actions pour limiter son impact sur l’écosystème : limiter la pollution de l’air, préserver la ressource en eau en quantité et en qualité, minimiser les nuisances sonores, préserver les sols, réduire la production de déchets et favoriser leur valorisation, préserver les ressources les plus rares et privilégier l’utilisation de ressources renouvelables (énergies, biomasses).

Les efforts engagés simultanément par les différentes parties prenantes (entreprises, pouvoirs publics et collectivités, acteurs institutionnels, citoyens) conduisent à l’émergence de nouveaux marchés, secteurs et filières d’activité.

Les défis à relever sont complexes du fait de la diversité des acteurs concernés et d’intérêts non spontanément convergents d’une part, en raison des échelles à prendre en compte sur les plans géographiques (local et global) et temporels (moyen et long termes).

Le BIPE accompagne les acteurs privés et publics dans leurs stratégies de croissance durable.

Les approches du BIPE s’appuient sur ses expertises environnementales (déchets, ressources renouvelables, eau) et transversales (macro-économie et secteurs d’activité, énergie, démographie) et sur ses compétences techniques (modèles économétriques  et approches prospectives des filières).

Le BIPE réalise des analyses et projections sur les besoins et la demande, le contexte réglementaire, le potentiel de l’offre, les équilibres économiques.

Le BIPE propose également des prestations partagées : communautés de travaux prospectifs autour d’une thématique ou d’une filière et observatoires. Ainsi depuis 1990, à travers son Observatoire Enviroscope, le BIPE analyse notamment l'économie européenne des marchés des déchets et de l’eau.

 

Quelques-uns des clients qui nous ont fait confiance :