Industrie

Accueil >

Industries et services à l’industrie

Dans ses missions et depuis sa création, le BIPE met ses capacités d’analyses et de prévisions au service des industriels. Le BIPE a en particulier été pionnier de l’approche par filière, étant à l’initiative même du développement du concept de filière dès les années 60 pour l’analyse des comportements stratégiques des entreprises et des pouvoirs publics.

Dans les années 80-90, le BIPE a directement été associé aux réflexions des politiques industrielles nationales, réalisant plusieurs grandes études pour le compte du ministère de l’Industrie, du commissariat du Plan et de la Commission Européenne. Ces différents travaux ont donné lieu à la publication de l’ouvrage Compétitivité et Stratégies Françaises.

Aujourd’hui, le BIPE met à disposition ses capacités de quantification de manière ad’ hoc pour les grandes entreprises et administrations, propose et anime des travaux prospectifs de filière au sein d’études multiclients. 

Sur le court terme, le BIPE propose des outils de veille et de prévision pouvant être mutualisés, permettant aux entreprises de suivre leur marché, l’impact de la conjoncture économique, les coûts de production et les prix, l’emploi, la productivité, etc. La cohérence du dispositif de suivi et de prévisions est assurée à travers la prévision économique d’ensemble et à la prévision des dynamiques sectorielles au niveau européen avec une finesse de plus de 30 secteurs homogènes.

  • Impact de la conjoncture sur l’activité 
  • Construction de tableaux de bord afin de piloter les ressources
  • Mesure de la compétitivité par rapport aux pays concurrents ou clients
  • Anticiper les prix des matières premières et leur impact sur les coûts
  • Assurer la symétrie de l’information marché et prix au sein des filières
  • Analyse des risques de contrats longs termes par une approche statistique

 

Sur le moyen et le long termes, le BIPE mobilise ses outils prospectifs et quantitatifs pour définir des stratégies industrielles d’optimisation ou de rupture. L’approche moyen et long termes prend en compte le lien avec les cycles économiques longs termes, les évolutions sociodémographiques, les facteurs de rupture (réglementation, technologie, stratégie d’acteurs). La démarche mise en œuvre combine donc des analyses quantitatives (basée sur des modèles) et analyses qualitatives dans un cadre cohérent. Elle inclut :

  • Impact des marchés émergents sur les filières (marchés nouveaux, concurrence par l’importation, impact sur les approvisionnements et les prix) ;
  • Modélisation des chaînes de valeur aux fins de quantification des marchés et des emplois au grain local ;
  • Impacts des règlementations environnementales et incitations publiques ;
  • Stratégie individuelle ou collective des acteurs afin de renforcer leur compétitivité et leur part de marché ;
  • Identification de marchés porteurs et quantification de la taille de ces marchés.

 

Quelques références 

  • Mutations économiques dans le secteur de l’Automobile - Cadrage prospectif des facteurs susceptibles d’impacter l’avenir de la filière
  • Etude Chimie biosourcée : mission prospective de filière horizon 2030.
  • Observatoire de Prospective Stratégique Aéronautique & Spatial
  • Étude prospective sur l’évolution des emplois et des métiers de la métallurgie
  • Pour le secteur automobile « amont », étude des besoins de compétence actuels et futurs au niveau régional
  • Quantifier les effectifs de la chimie

 

 

Quelques-uns des clients qui nous ont fait confiance :